Tout savoir pour bien choisir sa peinture

Déc 9, 2019QUELLE PEINTURE CHOISIR

Pour des travaux de rénovation, il est important de choisir le type de peinture le mieux adapté aux surfaces à couvrir.

À chaque support sa peinture

Contrairement à la croyance populaire, il ne suffit pas d’acheter un pot de peinture de la couleur et de la finition choisies pour rénover toutes les surfaces de son habitat. Chaque support nécessite un type de peinture particulier d’où l’importance de se renseigner sur les diverses caractéristiques de chaque surface à peindre. Le choix du genre de peinture à appliquer va donc dépendre :

  • De la surface : mur, plafond, plinthe, façade extérieure…
  • Du matériau de construction : béton, brique, papier peint, placo…
  • De la localisation de la pièce : cuisine, salle de bain, pièces de vie…

Généralement, toutes les indications utiles sont indiquées sur les pots de peinture, mais si vous souhaitez gagner du temps et confirmer votre choix, il est nécessaire de vous adresser à un vendeur professionnel qui vous conseillera en fonction de vos besoins.

Combien de couches de peinture sont nécessaires?

Vous vous demandez s’il vaut mieux privilégier une peinture monocouche à une peinture multicouche ou s’il faut absolument appliquer une sous-couche, nous nous efforçons de répondre à ces questions dans ce paragraphe.

Application d’une sous-couche

La première étape lors de la pose de peinture est l’application d’une sous-couche, appelée également peinture d’accroche. Cette première couche permet de préparer le support à peindre en homogénéisant la surface d’une part et en diminuant la quantité de peinture nécessaire par la suite. La sous-couche est indispensable lorsque vous décidez de passer d’une couleur foncée à une couleur claire. Une peinture d’accroche peut avoir des caractéristiques spécifiques pour lutter contre l’humidité ou la rouille par exemple.
Parfois, la sous-couche est facultative, mais les professionnels conseillent souvent son application, car elle permet globalement de faire des économies.

La peinture monocouche

La peinture monocouche est plus massive qu’une peinture multicouche. Elle permet donc d’appliquer une couche de peinture plus épaisse même si un pot permet de couvrir moins de surface qu’une peinture multicouche.

La peinture monocouche est plus chère et plus couvrante, mais ne dispense pas de l’application d’une sous-couche. Par rapport au résultat, les avis sont contrastés, mais plutôt décevants sauf sur les murs humides où elle est particulièrement conseillée.

La peinture multicouche

La peinture multicouche est la peinture classique qui se pose en 2 étapes minimum. Plus vous appliquerez de couches, plus les couleurs seront vives et éclatantes.

De manière générale, deux couches suffisent, quel que soit le support : une première fine et une seconde sans défaut apparent. Si vous choisissez d’appliquer plus de deux couches, la dernière doit être celle sans défaut visible. Pour chaque application, il faut respecter le temps de séchage préconisé.

Le schéma classique lorsque l’on ne veut pas prendre de risque ou faire appel à un professionnel est de commencer par une sous-couche, puis d’appliquer deux couches de peinture multicouche ou équivalent.

Les types de peinture

La peinture alkyde

Savant mélange entre la peinture à l’huile et la peinture à l’eau, la peinture alkyde est moins polluante que la peinture acrylique. C’est une peinture idéale pour les intérieurs puisqu’elle est peu odorante et peu nocive. De plus, l’alkyde est lessivable et sèche rapidement. Plus chère que l’acrylique, la peinture alkyde a tendance à mal vieillir.

La peinture acrylique

La peinture acrylique est la plus répandue pour les peintures d’intérieur. C’est un bon compromis au niveau rapport qualité/prix. De plus, l’acrylique est peu toxique, sèche rapidement et est facile à nettoyer. Par contre, elle nécessite la pose d’une sous-couche et deux couches de peinture de finition. De manière générale, il est conseillé d’éviter le bas de gamme pour un rendu optimal.

La peinture antibruit

Pour améliorer l’isolation de votre logement sans procéder à un investissement conséquent, vous pouvez vous tourner vers la peinture antibruit. Idéale en rénovation pour des habitats anciens, elle utilise une technologie particulière. Globalement, la peinture antibruit permet d’obtenir une réduction de 50 % des bruits provenant de l’extérieur de la pièce concernée. La peinture antibruit nécessite la pose d’une sous-couche spécifique ainsi que deux couches de peinture spéciale.

La peinture anti-humidité

Généralement conseillée pour un usage extérieur, la peinture anti-humidité peut également être appliquée sur les murs intérieurs pour éviter que l’humidité n’apparaisse sur les murs ou les plafonds. Par contre, la peinture anti-humidité ne lutte pas contre l’humidité et constitue une alternative uniquement si votre problème d’humidité est faible.

La peinture antirouille

La peinture antirouille est utilisée en prévention, mais ne lutte pas contre la rouille. Le plus souvent, on la rencontre sous la forme de peinture d’accroche ou de peinture monocouche. L’avantage de choisir une peinture antirouille en sous-couche est de pouvoir utiliser la peinture de son choix par-dessus. Nous vous conseillons son utilisation lorsque vous devez peindre sur un support métallique ou à base de métal.

Bien choisir sa peinture pour les finitions

Mate, satinée, brillante sont autant d’exemples de types de finitions qu’il existe en peinture. Les finitions concernent l’aspect final d’une peinture sur votre mur.

La finition mate

La finition mate est recommandée pour les plafonds, les pièces de vie et les chambres, car elle résiste mal à l’humidité. La finition mate renvoie moins bien la lumière donc permet de limiter les défauts visibles à l’œil nu. Considérée comme la finition la plus chaleureuse, elle est aujourd’hui très répandue.

La finition satinée

La finition satinée renvoie plus la lumière que la finition mate, offre un aspect brillant et peut être lessivée. Globalement, elle nécessite une certaine technique pour être appliquée correctement. La finition satinée est surtout utilisée pour mettre un mur en valeur, plus qu’une pièce entière, mais si vous voulez vraiment utiliser cette finition, choisissez le salon par exemple.

La finition brillante

La finition brillante reflète la lumière et offre un aspect vraiment brillant. Lessivable et idéale pour les pièces d’eau, la finition brillante est souvent une peinture à l’huile assez nocive. Avant d’appliquer une finition brillante, nous vous suggérons d’utiliser une sous-couche pour gommer les imperfections du mur, car cette finition ne laisse pas la place aux défauts contrairement à la finition mate.

Vous l’aurez compris, une fois choisi votre support à peindre, vous devrez choisir si vous souhaitez des caractéristiques spécifiques pour votre peinture : antibruit, anti-humidité, antirouille… Une fois décidé, il ne vous reste plus qu’à évaluer vos besoins avant de sélectionner votre peinture de finition : acrylique mat, acrylique brillant, alkyde satiné… En cas de doute, vous pouvez demander les conseils d’un professionnel.

amet, commodo ut eleifend massa ipsum lectus accumsan ipsum ut